Yama – 8 – Le réel

Je me suis demandée ce que je devrais partager pour ce dernier post de la série Yama.


Devrais-je vous raconter la première, le succès, l’enthousiasme et l’inquiétude, les salles pleines, l’émotion, la mienne celle des spectateurs, les fleurs sur scène, la confrontation du réel au rêvé. Devrais-je, enfin, vous décrire le décor, le ciel menaçant et familier, le noir tour à tour léger et lourd, les cubes qui apparaissent, disparaissent, encadrent et contraignent, décrivent un monde intérieur et omniprésent.

Pourrais-je vous décrire la force de la chorégraphie, les danseurs habités, frénétiques ou ralentis dans une course éperdue, ce qui est né de nos discussions entre Noa et moi même. Mon travail plastique, directement inclus sous forme du rituel de gaze et de plâtre qui conclue la pièce, ma voix disant un texte écrit spécialement. les danseurs qui comme métaphores de la vie et du rêve, ne sortent jamais vraiment de l’arène sans non plus lui faire face, entre les parois de la scène.
 

J’ai écris plusieurs textes qui disaient les 9 mois de travail, la nouvelle vie de Yama qui commence sa vie en dehors de moi, l’équipe, la lumière, la musique, les amis. Mais je préfère ne pas trop en dire et vous laisser découvrir le trailer créé par Elad, qui exprime un peu tout ça, ce que j’espère vous verrez de vos yeux, expérimenterez avec votre coeur.


Je retournerai en Israel en avril les 4 et 5, pour réaliser des oeuvres vidéos tirées de la pièce. Avant que Yama ne vienne vers vous ce serait l’occasion de la partager ensemble.

Lien vers Vertigo

bba3390e-5594-4c3f-9b52-ea357a27775a