Sèves Brutes |2| La forte fragilité de ce qui vient

Ce serait un texte sur une terre qui m’a accueillie et m’en a laissée révéler l’essence. Je suis venue avec de l’oxyde de fer et de la silicate de verre et mes compères Jean-François, Elad, Marie, Federica, Sally et Momo, pour dessiner la vie qui sous-tend ces terres bordelaises. Le projet semblait juste et les Hommes y souscrivaient. Mais je n’avais pas demandé aux sols leur avis et j’ai senti de l’appréhension sans pouvoir définir d’où elle venait. Les femmes l’ont perçu aussi et j’en ai été pétrifiée, remettant en cause tout le projet alors que nous étions déjà sur place. 

Je commençais ce projet sur ce qui nous traverse par cette partie du temps qui vient juste après le présent. pas celui qui porté par nos désirs, ni celui craint par nos résignations mais juste l’instant d’après, l’expire après l’inspire, le sac et le ressac, le lent mouvement du monde. Je ne voulais pas prédire, juste montrer l’instant qui vient simplement. et pourtant j’étais venue avec une idée du futur qui confinait plus à l’ordre qu’à l’acceptation, au désir impérieux qu’à la confiance en ce qui vient.
 
C’est en songe, interrogeant les peurs et les certitudes, que je me suis finalement adressée à la terre, et enfin lui demander son consentement. Elle m’a offert en retour la fragilité. La terre a laissé entrevoir ses petits vaisseaux, rémanence des afflux nourriciers, me chargeant de retranscrire avec joie les veines et les flux et les flots . 
 
Et c’est ce que je trace maintenant, en mots et en silences, en vidéos et en dessins. Les images et les lignes qui naissent à l’encre des sèves brutes racontent une histoire en devenir, qui ne se lira qu’en s’éloignant des sols et des temps qui l’ont fait naitre. Viendra le moment où ce qui est à venir adviendra, en son temps, en son pas, inexorablement.
 
Puis elle se figera en mémoire, en lumière aveuglante dont la persistance rendra confus ce qui a été. Ce futur là est bien lointain, c’est presque un conte. Pour ma part je vous donne d’ors et déjà rendez vous le 17 mai 2018 à Bordeaux pour découvrir les trois temps de Sèves Brutes. 
 
4
56
7