Long silence -

Comme une page blanche ou même une absence
Le souffle que l’on retient
La vie qui vous apprend
Et se déroule
A bout de souffle, fatiguée mais combattante
Tenue à merci elle n’est plus l’argile que l’on modèle, insurgée elle commande en tempête
Et un matin un rayon de soleil, le chant tenace des oiseaux
Et me voila de nouveau.
Il ne reste qu’à retrouver la feuille